vendredi 10 juin 2011

 Jean Pierre Georges
"N'appartenir à aucun troupeau , même pas celui des astres."

Jean Pierre Georges  11 juin 2009  à  Nantes
























Le temps me désespère , il n'est jamais à sa place - ni moi à la mienne. C'est un instable , un caractériel, un cyclothymique, une larve ou un hyperactif. Impossible d'être synchrone avec lui (...)

Je n'ai jamais été aussi bas dans mes sondages(...)

Dans ma ville natale où je suis revenu plus de cinquante ans  "après " , je croise encore deux vieux copains d'école . Je ne peux ni les tuer ni les empêcher de vivre ici.


Il faudrait faire "quelqu'un " de ce quelque chose qui est soi.C'est une tâche énorme , une tâche de tous les jours pour un gain hypothétique...Généralement , on y renonce . Et le quelque chose croque tranquillement ses cacahuetes devant la télévision (...)

Quand est ce que ça commence ?

                                            Extraits du magnifique recueil de pensées  L'éphémère dure toujours paru chez Tarabuste en mai 2010


On y rit jaune mais avec jubilation. Les pensées noires de Jean Pierre Georges  certes sans concession ne sont cependant pas dénuées  de tendresse. Même les seins en plâtre me font un petit quelque chose.
 Jean Pierre Georges est aussi l'auteur notamment de : Dizains, Disette ( Dé Bleu en 1987) , Je m'ennuie sur terre ( Dé bleu 1996) le moi chronique (  Carnets du dessert de lune 2003) et Aucun rôle dans l'espèce ( Tarabuste 2003)




Aucun commentaire:

Publier un commentaire