mardi 22 septembre 2015

Bernard Bretonnière
Le 20 septembre 2015 à Vauchrétien


























Sur la dernière marche de cet escalier métallique j'ai peur du cordon de soudure parfait que jamais je ne saurai faire.
J'ai peur du cri du coq, du ciel étoilé et de la loi morale.
J'ai peur du mardi quand nous sommes lundi, et des nouvelles marques de voitures que je ne connais pas.
J'ai peur des obligations quotidiennes. 
J'ai peur de mes chaussures trouées et des objets perdus-j'ai peur du vide.
J'ai peur de tout ce qui va disparaître autour de moi.
J'ai peur de mon silence debout au bord des tombes.
J'ai peur de l'incendie qui menace toute construction. 
J'ai peur de cette femme qui traverse au passage clouté en souriant et dont les jambes sont atrocement maigres.
J'ai peur des arbres et des oiseaux dont j'ignore le nom.
J'ai peur de ne pas vous reconnaitre dans la rue.
J'ai peur des habitudes qui s'effacent, et de la rouille.
J'ai peur d'un monde qui des enfants fait des esclaves.
j'ai peur de confondre deux musiques, et ma droite de ma gauche. (...)

Extrait de Peurs, un inventaire modeste, paru dans la revue Neige d'août en 2006 et  lu le 20 septembre 2015 à Vauchrétien ( 49).

Journaliste , écrivain , poète, bibliothécaire, homme de théâtre, Bernard Bretonnière se méfie des étiquettes. Connu pour ses listes dont il donne de fréquentes lectures publiques ( François Bon le surnomme " le poète énumérateur"), il est l'auteur de très nombreux recueils de poésie dont le très remarqué Pas un tombeau publié en 2003 au Dé bleu ( et récemment réédité). Bernard Bretonnière vit à Nantes et collabore activement à la vie de la Maison de la Poésie. Ce passeur, drôle et touchant, s'évertue passionnément à mettre en relation les artistes de tous genres et à en assurer la promotion.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire