mardi 31 janvier 2012

Erwann Rougé
Le 21 janvier à la galerie 377 de Villevêque où Erwann termine sa résidence d'écrivain.

"...l'eau passe à l'abord de l'oeil et de branche en branche une répétition dans la lumière apaise la brûlure.au plus près, le toucher des yeux et le calme sont exactement le monde.

ici, j'ai cherché la fraîcheur de tout. presque parole presque éboulis des berges. ce que j'ai trouvé je l'ai mis dans la ligne de brûlis. je sais que le feu d'ortie remonte dans la pente .

viens. ne me dis pas de rentrer."
extrait de l'écourue , livre1




Erwann Rougé

Aucun commentaire:

Publier un commentaire